#D1#maintien J4 : Difficile mais si précieuse est la victoire !

8 5 (1-1 4-0 3-4) Le 30/03/2019 Patinoire de Saint-Gervais
Mont-Blanc ] Chambéry ]

Particulièrement en forme dans son début d’aventure en Poule de Maintien, le HC Mont-Blanc de Julien Guimard présente un bilan de 3 victoires face à ses 3 premiers adversaires des playdowns et s’est replacé, depuis la semaine passée, dans le bon train, chipant la 2ème place à la Roche sur Yon. Ce samedi face à Chambéry, les Yétis n’avaient pas droit à l’erreur. Côté chambérien, cet affrontement désormais sans réel enjeu allait permettre aux savoyards de jouer libérés.  

Patinoire de Saint-Gervais, Hockey Hebdo Article : A.Juillet | Photos : M. Richier
FICHE TECHNIQUE 613 spectateurs Arbitres : M. Popa assisté de Mme Fontaine et de M. Briolat Buts :
Mont-Blanc : 12.29 Jérémy Arès (ass Mikulas Bicha et Kevin Tassery) ;
22.19 Arthur Coulon ; 24.47 Yoann Chauviere (ass Mikulas Bicha) ;
25.23 Arthur Coulon (ass Ville Vepsalainen) ; 31.59 Victor Orset ;
50.02 Ville Vepsalainen (ass Yoann Chauviere) ; 57.54 Mikulas Bicha ;
58.10 Ville Vepsalainen
Chambéry : ; 16.51 Iiro Junnila (ass Romain Sadoine) ; 40.40 Justin
Samson (ass Julien Munoz*) ; 41.48 Petr Janecek (ass Romain Sadoine) ;
42.58 Petr Janecek (ass Dmitri Lavrov) ; 51.46 Guillaume McSween
(ass Petr Janecek) Pénalités 56 minutes dont 10 à Colombin, Tassery et
Croz contre Mont-Blanc 40 minutes dont 10 à Caratini et Sadoine contre
Chambéry

Dominé, mais égalisé

Le début de rencontre est agréable à suivre entre les deux équipes. Comme lors du match précédent en terre chambérienne, les Yétis prennent le contrôle du disque en zone offensive. Tassery trouve le premier une bonne situation, mais le portier ferme l’angle. Malgré cette bonne mise en route locale, les Eléphants partent les premiers en supériorité numérique suite à une faute d’Aimonetto. Joie de très courte durée, puisque l’avantage numérique savoyard ne tiendra que 16 secondes avant que Junnila ne soit repris pour cinglage. Débute alors un ballet de pénalités de part et d’autre. Ranzoni et Janecek sont envoyés simultanément au banc, puis Clément Colombin avec un 2 minutes + 10 minutes. Un début de match haché donc, où Chambéry écope à son tour d’une punition dont Mont-Blanc profitera cette fois rapidement Bicha décale Arès dans le slot qui marquait sur la gauche de Catelin, 1-0 à 12’29 [5-4].

Catelin évite le naufrage aux Eléphants d’entrée

Mont-Blanc porte le palet et domine territorialement ce premier vingt. Bicha, encore lui, subtilise le disque au portier venu à sa rencontre et sert Aimonetto, qui trop court ne parvenait pas à breaker. Sur l’action qui suit, et malgré la domination les visiteurs reviennent dans le match. Chambéry se projette rapidement vers l’avant, Marcon manque sa tentative sur une passe de Sadoine, mais Junnila qui avait suivi, ramenait les siens à hauteur, 1-1 à 16’51. Les Éléphants se présentent une nouvelle fois aux abords du filet de Sanyas à 3 contre 1, mais Penz empêche ses adversaires de prendre l’avantage sur cette séquence. La partie s’emballe de plus belle. Mont-Blanc voit le leadership lui échapper de peu en fin de tiers. Catelin est au sol, le disque navigue dans sa zone, mais le lancé venu de la droite est stoppé in extrémis sur sa ligne par un visiteur.
 

Mont-Blanc en impose

Le début de deuxième période offre un avantage numérique aux joueurs de Becqwort. Les rouges résistent et Coulon prend la poudre d’escampette, trompant Catelin d’une échappée éclair, 2-1 à 22’19. Les Eléphants tentent de revenir rapidement dans le match, mais se font à nouveau saisir en échappée. Vissio part en contre accompagné de Victor Orset. Le premier lance à la botte, le second, pleine vitesse, reprend involontairement le palet avec le pied, mais l’arbitre Mr Popa invalide la réalisation des Yétis. La pression reste locale et cette fois, Chauvière vient convertir l’offrande de Mermoux sans contestation possible, pleine enclave, 3-1 à 24’47. La dynamique est clairement locale désormais. Vepsalainen contourne son défenseur côté droit pour servir son coéquipier plein slot. Le portier touche le disque, mais Coulon en renard dans le slot, faisait lever la foule, 4-1 à 25’23.

Coulon ouvre la voie en 2ème

Les actions se multiplient sur le but de Catelin, mais les savoyards parviennent à résister à une infériorité dirigée contre eux. Mont-Blanc dicte le tempo de cette rencontre. Les Yétis sont maîtres en zone offensive et acculent leurs opposants sur leur but. Guer travaille fort à l’offensive et délivre un caviar pour Orset plein axe. Le n°20 trouve le fond des filets et fait découvrir au public saint-gervolain un chant de supporter qui rappelait à s’y méprendre le tube de l’été 2018 consacré au football, défenseur du Vfb Stuttgart et futur bavarois Benjamin Pavard, 5-1 à 31’59. Les débats sont assez largement à l’avantage de la formation locale depuis la mi-match, mais le score n’évolue pas malgré de nombreuses incursions offensives. Les Eléphants de Savoie obtiennent un double jeu de puissance en fin d’acte II, mais les joueurs de Saint-Gervais/Megève conservent l’écart et rentrent aux vestiaires avec 4 buts d’avance.
 

Le réveil des Eléphants

Le dernier acte redémarre en double infériorité numérique pour les joueurs de Guimard. Une situation dont Chambéry profitera d’entrée pour s’offrir un coming out inattendu aux vues des nombreuses situations locales. Mont-Blanc est pris sur un turnover en zone offensive. Samson profitait pour faire trembler les filets de Sanyas, 5-2 à 40’40. Bicha file de plus en prison pour accrocher. Occasion de nouveau saisie par la formation chambérienne, qui relançait les débats pourtant bien mal embarqués, 5-3 à 41’48. Cette réalisation relance complètement les savoyards qui reviennent même à une longueur alors que la période n’a écoulé que 3 minutes à son compteur. Janecek, encore lui, s’échappe côté droit et ramène les siens à une longueur inespérée il y a encore quelques secondes, 5-4 à 42’58. Les Yétis tentent de se remobiliser après ce gros coup reçu sur le casque. Les coups, justement, commencent à pleuvoir et Tassery et Caratini s’écharpent dans le coin gauche de la zone chambérienne et en viennent aux mains dans une rencontre où les émotions explosent. Cette rencontre est disputée et chaque attaque est une apnée pour la défense adverse. Lazzaroni prend sa chance en force de la bleue, mais Catelin réalise une mitaine de haute-volée pour contenir l’attaque montagnarde. Chambéry file aux bancs des pénalités et offre un powerplay salvateur aux Yétis. Servi par Chauvière côté gauche, Vepsalainen temporise, laisse le gardien se coucher, et l’ajuste parfaitement petit filet opposé, 6-4 à 50’02 [5-4]. Les pénalités pleuvent dans cette rencontre. C’est cette fois le capitaine local Raphael Ranzoni qui se voyait puni alors que le chronomètre affichait 9 minutes à égrener dans ce match. Alerté par Janecek, McSween trouve la faille en puissance sur ce jeu de supériorité et permet à des chambériens combatifs d’entretenir l’espoir, 6-5 à 51’46 [5-4].

Janecek et les chambériens s’accrochent !

Ce match est âprement disputé. Sanyas sort à la rencontre du palet mais se manque dans son dégagement. Janecek lance en angle, mais il frappe le poteau droit du but ouvert. Quelle occasion ! L’action repart dans l’autre sens et c’est cette fois le portier Eléphant Catelin qui brille d’une mitaine circulaire décisive à 5 minutes du terme. L’air est irrespirable dans l’Aréna de Saint-Gervais. Pourtant, un contre salvateur de Bicha viendra entériner les espoirs savoyards dans cette rencontre. En contre, le sniper tchèque vient faire exploser l’antre de Saint-Gervais et offrir un succès plus que précieux aux siens, 7-5 à 57’54. Mont-Blanc fixe son match et Vepsalainen sur l’offensive suivante, trouve la partie supérieure dans la dernière paire de minutes du match et sécurise les siens, 8-5 à 58’10.
 


VICTOIRE du HC Mont-Blanc 8 buts à 5 dans cet énième derby de la saison entre les 2 formations. Pourtant très en avance après une deuxième période prolifique, les Yétis pour cette ultime rencontre de la saison à domicile, ont joué à se faire peur et ont payé une indiscipline qui aurait pu mettre à mal leurs espoirs d’empocher 3 points capitaux dans la course au maintien en Division 1 en début de 3ème.  Les jeux ne sont toujours pas fait pour savoir qui glanera son ticket pour le maintien entre Montpellier, Mont-Blanc et la Roche sur Yon, lieu du prochain déplacement on ne peut plus décisif des Yétis, alors que l’écart actuel entre les deux formations est d’une unité suite au succès des Aigles samedi face aux Vipers. Montpellier détient toujours le lead de cette poule avec 2 points d’avance sur les haut-savoyards.

Une victoire la semaine prochaine suffirait au Mont-Blanc.